Nobel de médecine 2017

Il y a deux semaines, le prix Nobel de médecine a été attribué aux américains JC Hall, M Rosbash et MW Young, pour leurs travaux sur le cycle circadien des êtres vivants (ou horloge interne). Ces chronobiologistes ont isolé le gène responsable de l’organisation du rythme biologique.Cette découverte fait d’ailleurs écho à notre article posté en août dernier sur le mécanisme du sommeilCe cycle règle les envies/besoins de sommeil, alimentation mais aussi la pression artérielle ou la température corporelle.

Pour faire simple : le corps est constitué de plusieurs systèmes (digestif, sommeil…) ayant chacun leur propre rythme autant dans leur activité que leurs sécrétions hormonales par exemple. Ces différents systèmes vont être réglés et synchronisés par l’hypothalamus dans le cerveau selon un grand cycle qui va varier entre 23H30 et 24H30 selon les individus.

Cette différence entrainerait un incompatibilité sociale puisqu’un jour dure 24H : le corps s’est créé un façon de s’ajuster sur l’environnement et le facteur majeur est la lumière.

Les troubles du sommeil, régulation thermique ou adaptation entre systèmes peuvent donc simplement être conséquence d’une mauvaise exposition lumineuse, elle même consécutive à des horaires décalés ou pire : une exposition régulière à la lumière bleue des écrans LED, stimulant 100 fois plus les récepteurs de la rétine que la lumière blanche fluorescente.

Vous l’aurez compris on passe au niveau supérieur : sus aux rideaux occultants et films anti-lumière bleue pour les smartphones !