Le Vertige Paroxystique Positionnel Bénin ou VPPB

published on 24 February 2021

Vertigo

Ou VPPB, est probablement la pathologie vestibulaire la plus fréquente. Elle présente des vertiges rotatoires violents de courtes durées, généralement moins d’une minute, provoqués par certains changements de position : en se couchant, en se relevant, en se retournant dans le lit, ou bien en se penchant ou en levant la tête. Ces vertiges sont parfois accompagnés de nausées, vomissements, sueurs froides et d’instabilité.

Dans une grande majorité des cas les vertiges sont apparus durant la nuit ou au réveil. 

Un Vertige c'est quoi ?

Les vertiges se définissent comme une illusion de mouvement rotatoire avec signes neuro-végétatifs, sans perte de connaissance, associés pour la plupart à une sensation de pseudo-ébriété . Ils traduisent le déficit aigu, unilatéral ou du moins asymétrique de l’entrée sensorielle vestibulaire par atteinte du labyrinthe ou du nerf vestibulaire. Ils entrent dans le cadre des syndromes dits « vestibulaires » que l’on peut individualiser ainsi : le Vertige Positionnel Paroxystique Bénin (les fameux « cristaux dans l’oreille »), la névrite vestibulaire, la maladie de Ménière pour les plus connus.

Les désorganisations neurosensorielles correspondent à une réponse inadaptée du cerveau, liée à un conflit entre les différentes entrées sensorielles de l’équilibre : vision, vestibule et système proprioceptif ; à l’origine par exemple des cinétoses (mal des transports).

Le VPPB : Qu'est ce que c'est ?

Cela s’explique par un détachement d’otoconies (ou otolithes) de la matrice de récepteurs de l’oreille appelée macule utriculaire (on parle souvent des « cristaux » dans l’oreille). Ces derniers vont se loger dans l’un des trois canaux du vestibule -que l’on peut considérer comme l’organe de l’équilibre dans l’oreille-, modifiant son activité et provoquant des vertiges aux mouvements de tête.

Quel est le traitement du VPPB ?

Le principe de la rééducation vestibulaire est d’utiliser la plasticité du système nerveux central, c’est à dire sa capacité à développer de nouvelles stratégies d’équilibration face à une atteinte du système vestibulaire périphérique. Elle met en en jeux deux types de mécanismes : l’habituation qui diminue l’intensité de la réponse dans un système donné par répétition de la stimulation et le remodelage ou adaptation  qui aboutit à une réorganisation des circuits neuronaux, une recalibration du gain des réflexes vestibulo-oculaires ou vestibulo-spinaux, et une meilleur utilisation des capacités visuelles et proprioceptives. 

La rééducation vestibulaire fait appel à un ensemble d’exercices physiques et/ou de manœuvres instrumentales utilisant fauteuil rotatoire, générateur de cibles optocinétiques, réalité virtuelle, plate-formes de posturologie, …

Le traitement consiste dans un premier temps à s’assurer que le vertige provient bien d’une atteinte vestibulaire périphérique. Ensuite, le kinésithérapeute va identifier le canal atteint grâce à des manœuvres positionnelles avec des lunettes spéciales de vidéonystagmoscopie. Une fois le diagnostic posé, une manœuvre libératrice est effectuée afin d’évacuer les « cristaux » (ou lithiase) du canal incriminé.

Ouf !! Plus de peur que de mal !

Read more