Les Radiographies

Ah les radios !!! Extraordinaire outil de diagnostic que nous devons à Wilhelm Röntgen et sa découverte des rayons X, fin du XIXe siècle…

L’idée est de créer un rayonnement qui va traverser le corps et se fixer de façon différentielle en fonction de l’impédance des tissus. Le tissu sur lequel les rayons se fixeront le mieux est le tissu osseux, donnant cet aspect blanc sur le papier. Les tissus mous au contraire vont laisser passer les rayons et donner cet aspect relativement noir sur le papier.

En fait il faut comparer les radios à une photo de mariage auquel vous avez été conviés mais pour lequel vous auriez préféré rester à la maison. Vous souriez et avez l’air ravi d’être là mais pour autant, rien ne renseigne sur le caractère pénible de cette journée. De même, sur une photo on peut voir que vous avez des petits yeux parce que vous dormez peu en ce moment mais c’est impossible d’y voir un quelconque mouvement, on ne peut que l’imaginer.

Vous savez désormais pourquoi la radio N’EST PAS un moyen de traiter mais un moyen diagnostic pour avoir une idée de l’état du système. Exit les « j’ai toujours mal, dois-je faire une radio ? » – s’il n’y avait pas de fracture il y 3 semaines, il y a très peu de chances que ce soit cassé maintenant – ou les radios systématiques : on fait une radio pour vérifier si c’est cassé et c’est à peu près tout.

Voilà ! Vous savez tout ! Pensez d’ailleurs à ramener vos vieilles radios à votre radiologue pour les recycler !