Qu’est-ce qu’une cicatrice ?

kineoparis-cicatrice

On a souvent tendance à négliger le travail des cicatrices. Pourtant, une cicatrice mal mobilisée/hydratée dans les premiers mois peut adhérer aux plans sous-jacents et altérer la mobilité de la région, créant des démangeaisons ou une restriction de mouvement.
Il est nécessaire d’apprendre à mobiliser sa cicatrice dès les premiers jours. C’est le rôle du masseur-kinésithérapeute et peu de séances sont nécessaires. 

Besoin d'un rendez-vous?

Le cabinet utilise Doctolib pour effectuer les réservations. Cliquer sur le bouton ci-dessous pour obtenir votre rende-vous.

Nos ostéopathes et kinésithérapeutes à Paris 9 soignent vos cicatrices

Les opérations chirurgicales telles que les césariennes ou les poses de prothèses laissent des traces sur la peau qui peuvent gonfler et démanger. La kinésithérapie et l'ostéopathie peuvent affiner la cicatrice, et vous éviter démangeaisons, rougeurs et c icatrices chéloïdes.

Nos kinésithérapeutes sont spécialisés dans le soin des cicatrices et peuvent apporter une aide précieuse pour atténuer les cicatrices, estomper la rougeur et réduire la démangeaison. Le travail du kinésithérapeute a un réel intérêt thérapeutique. La kinésithérapie est également adaptée en postopératoire immédiat afin d’orienter la cicatrisation du tissu cutané, gérer son hydratation, et empêcher la formation d’une cicatrice hypertrophique ou chéloïde.
Après plusieurs séances, si la rougeur et l’inflammation sont toujours présentes, le kinésithérapeute peut vous proposer un traitement par laser (K-Laser ©) afin de favoriser le prolifération cellulaire. Entre les séances, de l’huile végétale, de la crème hydratante ou du gel d’aloe vera peuvent être utilisés pour hydrater et aider à la cicatrisation.  

  • Pourquoi a-t-on des cicatrices sur notre corps ?

    Notre corps est fait de tissus. Ceux-ci sont enchevêtrés et sont en perpétuel mouvement selon nos besoins dans l’environnement. Le tissu cutané est le premier à faire face aux traumatismes et aux accidents qui peuvent toucher notre corps. Lorsqu’il est touché, il peut absorber une grande force / pression, même s’il n’y a pas de fracture ou d’entorse. Une plaie se forme par rupture de continuité tissulaire locale. Cela créera une cicatrice qu’il faudra traiter afin de s’adapter le mieux à l’environnement.
    Les cicatrices peuvent également survenir après une opération chirurgicale. La zone que le chirurgien opère va subir une incision par des scalpels ou des bistouris et créer une rupture de continuité. Il faudra laisser le temps à la peau de cicatriser (en général, on obtient une cicatrice correcte après 21 jours). Mais cela ne veut pas dire qu’elle est fonctionnelle. Il faudra la travailler afin de la rendre mobile car les tissus cicatriciels sont différents des tissus naturels. Ils sont moins mobiles et plus enclins à adhérer aux plans tissulaires sous et sus jacents. Et en fonction du type de peau, il peut être plus ou moins difficile de faire disparaître ces traces cutanées. 

  • Nos kinésithérapeutes prennent soin de votre cicatrice

    Les kinésithérapeutes de notre cabinet peuvent prendre en charge vos cicatrices dès l’ablation du pansement de votre intervention chirurgicale.

    Ainsi, lors de votre première consultation, le spécialiste va aider cette région du corps à rééquilibrer ses tensions, pour une meilleure cicatrisation. Il accompagne également les tissus sans trop les contraindre, afin de libérer et relâcher les zones touchées par l’accident ou la chirurgie.

    Le kinésithérapeute-ostéopathe, contrairement à d’autres spécialités, conçoit le corps humain comme un tout. Il se doit ainsi de vous accompagner, en traitant la cicatrice afin d’éviter qu’elle ne soit néfaste aux autres parties de votre corps par un relai d’adhérences. Son but est de faire absorber le choc à tout votre corps et non pas à une tout petite partie, afin de mieux pouvoir la tolérer.

    Enfin, il faudra éviter l’exposition au soleil à l’aide d’un écran total (crème solaire indice 50 minimum) pendant plus d’un an afin d’éviter un potentiel problème de pigmentation ultérieur.

    Vous pouvez d’ailleurs faire appel à un dermatologue ou un médecin esthétique pour obtenir des crèmes ou des traitements plus poussés (acide hyaluronique par exemple) et optimiser la cicatrisation mais le traitement manuel reste le plus adapté et celui qui doit être réalisé en premier lieu.

    En cas de douleurs de cicatrice post-opératoire, ou d’apparition de cicatrices sur votre corps, n’hésitez pas à consulter un kinésithérapeute spécialisé dans le traitement des cicatrices.

    Vous pouvez nous contacter, ou rendez-vous dans notre cabinet à Paris 9.